Exposition « Artistes tchèques en Bretagne – De l’art nouveau au surréalisme » jusqu’au 30 septembre 2018 au Musée départemental breton (Quimper)

Label de l’Union européenne « 2018, Année européenne du patrimoine culturel /Europe of Culture »
Centenaire des indépendances (1918-2018) des pays de l’Europe de l’Est

Exposition, dans le cadre de la programmation « De Mucha à Gauguin, une saison tchèque à Quimper (1860-1950) », de plus de 80 œuvres bretonnes d’artistes tchèques, pour la 1ère fois présentées en France
http://musee-breton.finistere.fr/fr/exposition-artistes-tcheques-en-bretagne

Attention ! Du 15 novembre au 18 mars 2019, l’exposition ouvrira ses portes à Prague (Palais Kinsky, sur la place de la Vieille Ville). Elle présentera, en sus des œuvres des artistes tchèques inspirés par la Bretagne, une importante sélection d’œuvres bretonnes prêtées par le Musée départemental breton, le Musée des Beaux-Arts de Quimper et d’autres musées de Bretagne.
https://www.ngprague.cz/

Musée départemental breton – 1, rue du Roi Gradlon, 29000 Quimper – Tél. : 02 98 95 21 60 – E-mail : musee.breton@finistere.fr

La mer, la nature et les costumes ont attiré des artistes tchèques dès les années 1860 (colonie de Concarneau)

  • peintres naturalistes et réalistes : observation de la vie finistérienne (Jaroslav Čermák et Wilhelm Riedel, Otakar Lebeda qui rejoignit la colonie d’artistes de Concarneau, Václav Brožík qui s’intéressait à la Bretagne rurale, Hippolyt Soběslav Pinkas qui pénétrait les intérieurs de logis des pêcheurs et des paysans)
  • contribution à l’essor des arts graphiques (Frantisek Simon, maître de la gravure en couleurs ou Alfons Mucha, la figure la plus célèbre du style Art Nouveau)
  • des symbolistes (Frantisek Kupka, pionnier de l’art abstrait, Karel Špillar, Věra Jičínská et bien d’autres parmi lesquels domine la figure de Jan Zrzavý, dont les paysages oniriques de Camaret, de l’île de Sein, de Locronan comptent parmi les plus étranges et les plus belles représentations de la Bretagne au XXe siècle)
  • peintres surréalistes : vision originale et poétique (Maria Cerminova, dite Toyen qui explora Sein en compagnie du poète André Breton)
  • les primitivistes (Jan Krizek) qui nous reportent aux origines celtiques de l’Armorique gauloise

Pour aller plus loin

  • Autres visites
    • Musée des beaux-arts de Quimper – 40, place Saint-Corentin, 29000 Quimper – Tél. : 02 98 95 45 20 – E-mail : musee@quimper.bzh
    • Maison-musée du Pouldu – 10, rue des Grands Sables, 29360 Clohars-Carnoët – Tél. : 02 98 39 98 51
  • Conférences
    • le 06/09/18 à 17h, « Gauguin au Pouldu » par André Cariou (ancien conservateur) sur réservation sur le site du Musée des Beaux-Arts de Quimper
  • Journées européennes du patrimoine (16 et 17 septembre 20418 à 10h) : visite couplée Musée départemental + Musée des beaux Arts sur réservation sur le site du Musée des Beaux Arts

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s