Exposition « Nous les appelons Vikings » jusqu’au 18 novembre 2018 au Musée d’histoire (Nantes)

   Exposition internationale en collaboration et coproduction avec le musée historique de Suède (Stockholm) et le MuseumsPartner (Autriche), présentée pour la 1ère fois en France après Ottawa, New York, Sydney, Barcelone, Talinn …
sur le mode de vie, mythes, croyances et traditions funéraires des scandinaves
http://historiska.se/home/   et   http://www.chateaunantes.fr

Château des ducs de Bretagne – musée d’histoire de Nantes – 4, place Marc Elder, 44000 Nantes – Tel : 0811 46 46 44 ou 02 40 20 60 11 (pour les groupes à partir de 15 personnes) – Accès : En TGV : de Paris : 2h (20 navettes par jour) /  Par la route : A11 depuis Paris – A83 depuis Bordeaux – RN 137 depuis Rennes /  Tramway : ligne 1 – arrêt Duchesse Anne / Busway : ligne 4 – arrêt Duchesse Anne


Qui étaient les vikings ?
Des hommes

  1. dont les activités (de 793 à 1066 ap. JC) – guerre, commerce, piraterie, colonisation – s’étendirent de la mer Baltique au Portugal, et de Constantinople à Terre-Neuve ?
    —> Une grande partie de nos connaissances sur les Vikings nous ont été livrées par les victimes de leurs exactions. Si bien qu’aujourd’hui, la notion de « viking » évoque encore des mots comme « piraterie », « pillages », « violence » …
    Cependant, l’archéologie nous apprend que

    • le mot « Viking » est gravé sur des pierres runiques et jouxte souvent le nom d’un individu ou sert à décrire une activité
    • les hommes, et peut-être aussi les femmes et les adolescents, partaient « en viking » – un voyage commercial ou un raid. Ceux qui partaient « en viking » étaient craints, même dans leurs contrées d’origine
    • les Scandinaves ne se désignaient pas comme Vikings, à moins de partir « en viking ». Ils utilisaient probablement le nom de leur ferme ou de leur village comme nom de famille.
      ===> L’utilisation du mot « viking » pour décrire l’ensemble de la culture scandinave entre 750 à 1100 est une invention moderne
  2. qui ont joué un rôle capital dans l’histoire du Moyen Âge européen ?
    Pour les historiens, l’attaque viking du monastère de l’île de Lindisfarne, en Northumbrie (GB) en 793 marque l’entrée des Scandinaves dans l’histoire médiévale (et ce jusqu’en 1066 apr. J.-C. – lors de la bataille de Stamford Bridge (GB)). Elle sera suivie de nombreux autres raids, mais les textes mentionnent le commerce avec les Scandinaves ainsi que leur installation dans plusieurs régions européennes. Les raids permirent aux Vikings d’acquérir des connaissances sur la politique et la géographie, mais aussi sur les ressources et les possibilités offertes par des contrées étrangères. S’il ne pouvaient en bannir la population, les Vikings mettaient un pays à feu et à sang pendant de longues périodes afin d’imposer la signature d’un traité. Pendant l’ère viking, les routes ommerciales, la colonisation et les liens politiques permirent l’arrivée en Scandinavie de nouvelles idées politiques, croyances religieuses et marchandises de luxe. Les influences et les échanges de biens ne se faisaient pas à sens unique. Les fourrures, le miel, la cire d’abeille, les esclaves et les services circulaient dans l’autre sens
    Cependant, l’archéologie

    • nuance cette datation (Les Scandinaves se déplaçaient vers d’autres contrées bien avant 793, empruntant des routes de navigation existantes et rapportant de nouveaux produits et savoirs.
      Pour les archéologues, l’année 1066 ne constitue pas non plus un tournant décisif. Le patrimoine archéologique, comme les poteries, les bijoux et les armes, a continué à s’accroître sans rupture nette tout au long du 11e siècle)
    • prouve l’ancienneté des relations entre les mondes nordiques et l’Europe
    • montre leur diversité et raconte la formation des royaumes scandinaves, leur christianisation et leur intégration dans l’Occident médiéval
  • La terre
    • Posséder une terre était extrêmement important et déterminait le statut social, l’histoire et l’avenir d’une personne
  • la famille
    • La famille élargie constituait la communauté de base sur la ferme
    • Un individu appartenait d’abord et avant tout à un groupe familial
    • il devait en assumer les actes
  • l’agriculture
    • les hommes
      • labouraient la terre
      • représentaient la famille au Thing, assemblée régionale où se réglait les différents/faisaient du négoce
    • les femmes
      • dirigeaient la maisonnée et la ferme (rôles centraux malgré l’absence de pouvoirs juridiques)
      • femmes aristocrates en mesure de prédire/manipuler le destin (cf : Völvas, Nornes, Walkyries)

autrement dit la ferme, étaient au coeur de la société scandinave : agriculture, élevage de cochons, bovins, moutions, chasse et pêche permettent la subsistance des esclaves et des fermiers. Les bonnes manières existent à table (cuillères en os, en corne ou en bois pour les soupes, de couteaux, de fourchettes en forme de griffes. Les casseroles et les poêles étaient en céramique ou en fer. Seules les très riches habitations possédaient des cornes à boire ornées d’argent ou d’autres ornements métalliques et des gobelets en verre importés). Les gens se souciaient de leur apparence (perles avec des pendentifs et des boucles en argent ou en bronze. Même des outils de tous les jours, comme les pierres à aiguiser, les briquets, les boîtes à aiguilles ou les petites bourses, étaient faits de matériaux précieux et portés comme ornements) …

Les sources anciennes font référence à FORN SIDR (« pratiques anciennes » en vieux norrois) :

  • couvre tous les aspects de la vie et de la mort, y compris les idées, les connaissances, les croyances (adoration de plusieurs dieux et déesses) et les normes de vie permettant à la société de fonctionner
    • les artisans possédaient des connaissances transmises de génération en génération
      • maniaient divers matériaux – textiles, fer, acieret métaux précieux, bois, os et corne, cuir, verre et argile
        • fabriquaient des objets raffinés en or et en argent – des torques, des bracelets, des broches, des ornements de courroies et des boucles. Ces démonstrations visuelles de richesse renforçaient le pouvoir de l’aristocratie. Une large part des objets créés sont d’une telle qualité qu’il est difficile de les reproduire de nos jours
        • Du tissage à la broderie, l’artisanat du textile à l’ère viking était varié et de très grande qualité. Les principaux matériaux utilisés étaient la laine et le lin ; ils étaient tissés pour confectionner des tapisseries, des courtepointes et des vêtements
      • se déplaçaient d’un endroit à l’autre et travaillaient pour le plus offrant
    • Symbole ancien de la culture scandinave, le navire était un facteur essentiel de l’expansion, des déplacements et du commerce vikings
      • L’art de la construction navale se transmettait de génération en génération
      • plusieurs types d’embarcations
    • le Walhalla était le royaume de la mort réservé aux guerriers tombés au champ d’honneur et aux aristocrates. Dans la salle des héros glorieusement tombés du Walhalla, Odin accueillait la moitié des guerriers morts choisis par les Walkyries
  • activités et rites particuliers qui renforçaient ces croyances et ces normes
    • beaucoup d’amulettes (miniatures d’objets du quotidien, comme des haches, des faucilles ou des briquets. Les amulettes anthropomorphes ou zoomorphes sont plus rares) peuvent être associées aux pouvoirs particuliers de divinités spécifiques
      • Les faucilles miniatures et les pendentifs ressemblant à des briquets sont souvent liés à Freyr, le dieu de la fertilité
      • Les haches pourraient quant à elles être associées à Thor, bien que son attribut le plus célèbre ait été un marteau
    • 2 modes de sépultures qui coexistent
      • crémation (corps d’abord incinéré avant d’être porté en terre) —> libérer l’âme du corps du défunt pour qu’elle puisse amorcer une nouvelle existence dans le royaume de la mort
        • bateau-tombe
        • rivets symbolisant un bateau (économie d’énergie et de ressources)
      • inhumation (corps porté en terre directement)

Les traditions des anciens Scandinaves et le christianisme ont coexisté pendant plusieurs siècles

  • influence de l’Église orthodoxe (cf croix byzantines, les encolpions (petits reliquaires) et oeufs de la résurrection en céramique)

Conclusion :
À l’image négative des Vikings, prédateurs barbares et destructeurs, s’est désormais substituée celle d’une diaspora de peuples scandinaves qui aboutirent, parfois, à des constructions politiques originales.  L’ouest de la France actuelle n’y échappe pas (ex : Nantes en 843), et subit pendant un siècle pillages, destructions, attaques de villes et de monastères, des côtes vendéennes et bretonnes à l’intérieur des terres, jusqu’à ce qu’Alain Barbetorte ne chasse définitivement les Vikings en 939. C’est à partir d’une de leurs réussites politiques, le duché de Normandie, que dans un second temps, au 11e siècle, ces « hommes du Nord » lancèrent la conquête de l’Italie méridionale et de la Sicile, et édifièrent un espace unique, le royaume « normand » de Sicile …

Pour aller plus loin :

  • Les 08 et 09 septembre 2018 de 14h à 18h : un week-end viking dans la cour du Château (dans la limite des places dispo) avec Les Ours d’Alfadir
  • Conférences :
    • le 1er octobre 2018 à 18h, Amphithéâtre Kernéis – 1, rue Gaston Veil (entrée libre dans la limite des places disponibles) : Le mythe des hommes du nord à l’épreuve de l’Histoire
    • le 19 octobre 2018 à 10h, Université de Nantes (entrée libre dans la limite des places disponibles) : Le monde scandinave et l’Europe, les apports de l’archéologie
    • le 08 novembre 2018 à 18h30, Tour du Fer à cheval (entrée libre, dans la limite des places disponibles) : Les vikings en méditerranée
  • Expositions
    • jusqu’au 06/01/2019, « Namsborg, des Vikings à Nantes » au Chronographe (lechronographe.nantesmetropole.fr)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s