Kelly BARNHILL, La fille qui avait bu la lune, Edition Anne Carrière, 2017

Roman Jeunesse
Quête initiatique – Aventures

Chaque année, le Protectorat abandonne le plus jeune bébé à la Sorcière, en sacrifice pour protéger la province. Quelle est l’origine de cette coutume ?
Chaque année, Xan la sorcière traverse les bois et sauve le bébé d’une mort certaine. Pourquoi les villageois sont-ils tellement cruels ?
Quand elle nourrit malencontreusement Luna, le bébé de cette année-là, de clair-de-lune en sus du clair-d’étoile et du lait de chèvre habituels, les choses sont appelées à changer … Pour le meilleur ou pour le pire ?

Mon avis : Attention, Page-Turner !

Quand vous commencez, vous n’arrêtez pas tant vous voulez connaître la fin …

  • De l’amour universel à l’amour mythique
  • de l’amour filial à la rencontre amoureuse (véritable amour)
  • de la nécessité du célibat (?) pour les femmes possédant la connaissance (cf Médée, Circé …)
  • de l’enfance à l’âge adulte
  • de l’adolescence à la maturité

ou, plus simplement, du choix de la bienveillance comme bien-être nécessaire à toute humanité ….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s