Nathalie DARGENT, illustrations Sandrine THOMMEN, Le Kami de la Lune, Editions Picquier Jeunesse, 2011

   Album – Conte spirituel ?

Maître Muraki est un célèbre aubergiste : ses spécialités culinaires sont aussi connues que la source chaude de son jardin dans laquelle le Kami (divinité personnifiant les forces de la Nature) de la Lune adore se plonger.
Quand Yukiko verse pour plaisanter de l’encre dans la source, le kami, fâché, déserte l’auberge … suivi de près par les clients ! Comment réparer cette bévue ?

Mon avis : A chaque jour suffit sa peine ?

Toute l’ambiguïté humaine se trouve dans cet album

  • aider  VS faire des bêtises/erreurs
  • accueillir l’étranger   VS  le dénoncer à l’autorité tutélaire

que l’on peut relier utilement au conte La Petite Poule Rousse (qui ne travaille pas ne mange pas !).

Quand au Farçis farçis, ils rappellent furieusement les dragées surprises de Bertie Crochue d’Harry Potter, non ?

 

Pour aller plus loin :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s