Robert NIPPOLDT, Boris POFALLA, Quand la nuit tombe sur le Berlin des Années Folles, Editions Taschen, 2018

   Livre de photographe – Histoire / Société avec CD (26 titres)

Reconstitution historique conçue comme une visite touristique du Berlin des années 20, une métropole en effervescence, à l’apogée de sa nonchalance

  • politique
    • la République de Weimar (utopie ?) et le chaos politique qu’elle a engendrée (l’inflation, le travail à la chaîne ?)
    • noirceur envahissante du national-socialisme
  • artistique
    • bals costumés et de travestis au rythme du fox trot et du tango
    • cinéma (Metropolis de Fritz Lang, L’Ange bleu de Josef von Sternberg), expressionnisme, œuvres d’art total du Bauhaus, Les Journalistes de Hannah Höch, les Mains sur la machine à écrire de Lotte Jacobi, le Portrait de la journaliste Sylvia von Harden d’Otto Dix, le projet pour l’Alexanderplatz de Peter Behrens
    • Joséphine Baker, Lotte Reiniger, Christopher Isherwood, Kurt Weill, Marlene Dietrich (mode à la garçonne (fumer des cigarettes, porter des cheveux courts et gagner sa vie par ses propres moyens)) et George Grosz (satires)
  • scientifique
    • longues artères illuminées par le nouveau réseau d’éclairage électrique, progrès des modes de transport, depuis les tours de radio aux roulements des trains et tramways, en passant par les gratte-ciel vertigineux
    • Albert Einstein,  Thea Alba, «la femme aux dix cerveaux», Magnus Hirschfeld, le «Einstein du sexe», Adolf Leib (criminel)

ou livre-mémoire des gens, des lieux et des idées qui ont fait vibrer cette ville pendant une décennie de mutations ?

Pour aller plus loin : Berlin, ville de lumière, phare de l’Europe …

Dans les années 20, Berlin a 2 visages

  1. miséreux
    • en partie ruinée par la 1ère Guerre Mondiale, l’Allemagne ne peut payer les Réparations du Diktat de Versailles (1919) ==> occupation de la Ruhr (région industrielle) par les français ==> effondrement de la monnaie
    • Grande Dépression suite au Krach boursier de 1929 aux USA (l’Allemagne vivant sur des crédits américains pour lui permettre de payer les Réparations) ==> prêts non remboursés ==> faillite des entreprises ==> production industrielle stoppée ===> arrêt de la consommation ==> 6 milliards de chômeurs (33% de la population) : sans argent, pas de logement !
  2. culturel
    • à la pointe des avant-garde (dadaïsme berlinois)
    • cinéma, théâtre (le kammerspiel)

Le réarmement qu’opérera Hitler permettra à l’Allemagne, avec le choix des milieux d’affaires de donner le pouvoir à Hitler (1932) pour y poursuivre une politique d’asphyxie des couches populaires et de répression des communistes (+ 700 000 voix pour le PC quand Hitler en perd 2 millions), d’endiguer le 1er point … (cf https://histoireetsociete.wordpress.com/2018/09/04/la-crise-de-1929-a-porte-hitler-au-pouvoir-non-ce-sont-les-milieux-daffaire/)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s