Exposition « Les Russes à Paris 1925-1955 » à la Galerie Jeanne Bucher Jaeger du 11 septembre au 03 novembre 2018

Parcours des Mondes

Exposition hommage en écho à

  • l’exposition dédiée à l’avant-garde russe (Chagall, Lissitzky, Malévitch. L’avant-Garde Russe À Vitebsk) au Centre Pompidou (du 28 mars au 16 juillet 2018)
  • l’exposition consacrée aux monochromes de Serge Charchoune par les Galeries Le Minotaure  et Alain Le Gaillard (du 11 septembre au 03 novembre 2018)
  • l’exposition Rouge, prochainement au Grand Palais

http://galerieleminotaure.net/fr/info@jeannebucherjaeger.com Galerie Jeanne Bucher Jaeger, Espace St-Germain, 53 rue de Seine, 75006

La plupart des artistes présentés (Nicolas de Staël, Vassily Kandinsky, Serge Poliakoff, Jules Chapoval, Serge Charchoune, André Lanskoy, Vera Pagava) ont quitté leur pays après la révolution russe de 1917, transitant par l’Allemagne ou la Belgique avant de s’installer à Paris (« Il n’y a pas d’étranger en art » – Brancusi, 1922)

  • France, pays de la liberté et de la douceur de vivre
  • Paris, capitale des Arts, creuset des avant-gardes (Réalisme de Courbet, Impressionnisme, Néo-impressionisme … Ecole de Paris …)

La Galerie Jeanne Bucher Jaeger honore les artistes russes qu’elle a présentés en ses murs durant la période 1925-1955

  • 1925, année de création de la galerie Jeanne Bucher,
    • 1926 – présentation de Serge Charchoune (rencontre par l’intermédiaire d’André Salmon et Waldemar George) in Serge Charchoune, un peintre inconnu du cubisme ornemental
    • présenté à Jeanne Bucher par Christian Zervos en 1932, Kandinsky se voit offrir la 1ère de ses 4 expositions à la galerie en décembre 1936. L’artiste russe, très proche de Jeanne Bucher, sera exposé à trois reprises entre 1939 et 1944. Sa dernière expo coïncide avec la 1ère de Staël, que la galeriste rencontre en 1939. Elle l’aide à se loger, lui achète ses 1ers dessins en 1943 et l’expose en 1944 aux côtés de Domela et Kandinsky
    • L’exposition parisienne Origine et Développement de l’art international indépendant de 1937 présentant Kandinsky et Klee au Musée du Jeu de Paume aura une rôle considérable pour les artistes russes comme Staël, Poliakoff et Lanskoy, dans un climat d’avant-guerre souvent hostile à l’abstraction
    • Mai 1944 – En pleine Occupation, sous la censure, l’art abstrait est considéré comme art dégénéré. Pourtant la galeriste expose les toiles et gouaches d’André Lanskoy (décomposition de scènes d’intérieur par la couleur et les forme) – Présentation à Nicolas de Staël
    • Juin 1944 – Expo commune de Dora Maar (ex compagne de Picasso) et Véra Pagava, artiste géorgienne arrivée à Paris en 1923, amie avec Vieira da Silva (académie Ranson)
    • Expo monographique de Staël en avril 1945, suivront 7 autres expo hostile à l’abstraction
    • Entre 1947 et 1949 – 2 expos consacrées à Youla Chapoval, proche du collectionneur Henri Dutilleul et de Jean Cocteau,
    • 1950 – Visite régulière de Serge Poliakoff, représentant de la 2nde Ecole de Paris, arrivé à Paris en 1923
  • 1955, disparition de Nicolas de Staël

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s