Exposition « Fernand Khnopff (1858-1921). Le maître de l’énigme » jusqu’au 17 mars 2019 au Petit Palais

   Rétrospective (le maître du Symbolisme belge n’a pas bénéficié de rétrospective à Paris depuis près de 40 ans, cf expositions de Bruxelles/Paris/Hambourg de 1979, puis à nouveau Bruxelles en 2004) d’une centaine de pièces emblématiques de l’esthétique complexe de Fernand Khnopff, peintre, dessinateur, graveur, sculpteur et metteur en scène de son oeuvre

  1. jeu avec les thèmes
    • du portrait aux souvenirs oniriques,
    • du fantasme au nu
    • invitation à la rêverie
    • réflexion sur l’identité
  2. mise en regard avec les oeuvres d’artistes de son temps

Renonçant à la chronologie, l’exposition aborde les grands thèmes qui parcourent son oeuvre

  • des paysages aux portraits d’enfants,
  • des rêveries inspirés des Primitifs flamands aux souvenirs de Bruges-la-morte,
  • des usages complexes de la photographie jusqu’aux mythologies personnelles (Méduse, Œdipe, obsession pour les songes énigmatiques et délicats), placées sous le signe d’Hypnos (dieu du sommeil)
  • l’Eternel Féminin (recours aux mythes), révélateur de sa misgynie

et tente de recréer dans sa scénographie le parcours initiatique de sa fausse demeure qui lui servait d’atelier, comme celle du Palais Stoclet où se marièrent à Bruxelles les esthétiques belge et viennoise

Petit Palais – ave Winston Churchill 75008 Paris

Lire la suite

Publicités

Molière, Le Misanthrope ou l’Atrabilaire amoureux, 1666

Comédie en 5 actes et en vers, créée par Melle Du Parc dont Racine et Molière étaient amoureux

http://www.toutmoliere.net/IMG/pdf/misanthrope.pdf

Lire la suite