Didier LE FUR, Diane de Poitiers, collection « Biographie », Editions PERRIN, 2017

   Biographie – Révision historique du personnage de Diane de Poitiers (1500-1566)
Etude historique
Réflexion sur l’enseignement de l’Histoire depuis Michelet

Lire la suite

Publicités

(collectif), sous la direction de Jean-Luc ISTIN, Elfes [série], Soleil Productions, 2013

                  BD fantasy – initiation
Saga des Terres d’Arran (cf Les Nains )
http://www.jeanlucistin.com

Lire la suite

G.-M. DUMOULIN, Chris-le-Prez [série], collection « Anticipation », French Pulp Editions, 2017

           Romans d’anticipation (1ère édition en 1983) – Trilogie
Différence générationnelle

Lire la suite

Bernard LAHIRE, Ceci n’est pas qu’un tableau-essai sur l’art, la domination, la magie et le sacré, collection « Laboratoire des sciences sociales », Editions La Découverte, 2015

Réflexions sur l’art / Démystification

Essai (à travers l’étude de cas des tableaux attribués ou non à Nicolas Poussin, notamment La Fuite en Egypte (1657-1658)) historique (structurel, de longue durée, individuelle ou biographique), politique, sociologique, philosophique, social, anthropologie du croire et des effets de croyance …

Ouvrage militant pour une sociologie à l’échelle individuelle, voir la mise en exergue de la phrase de Michel Foucault « (…) Penser autrement qu’on ne pense (…) Percevoir autrement qu’on ne voit (…) [est] indispensable pour continuer à regarder et à réfléchir (…) »

Lire la suite

Exposition « François Ier – Image et Pouvoir » du 24 mars au 21 juin 2015 à la BNF

Qui ne connaît pas François, duc de Valois, comte d’Angoulême, fils de Louise de Savoie, roi de France (sacré et oint à Reims le 25 janvier 1515) ?

  • la salamandre, emblème familial devenu emblème royal
  • la devise (1ère appartition en 1504) « je me nourris du bon et éteint le mauvais »
  • primogéniture masculine –> loi salique

Comment fut-il représenté à son époque ?

  • la mythologie familiale de la prédestination mise en place par Louise de Savoie
  • les portraits de cour
  • médailles, livrets, miniatures
  • monnaie (le teston)

Quelle en fut la diffusion ?

  • restreinte à la cour et aux ambassadeurs étrangers

Quelle réception pour quelle image/représentation ?

  • la logique du portrait royal avec les peintres Clouet et Van Cleve)

Y-a-t-il eu une stratégie de la rhétorique de conviction ?

  • image du roi chevalier pour sauver l’honneur après le désastre de Pavie qui amorça le déclin de l’influence de la France en Europe

Telles sont les questions que posent cette expo sur ce roi

  • très chrétien
    • transfert de la sacralité de la fonction à la personne du roi (s’extrait de la tradition médiéval du gouvernement à l’aide de conseillers pour un exercice du pouvoir(solitaire et fastueux) plus personnel annonçant celui de Louis XIV)
  • des Arts
    • nouveau César
    • soutient l’humanisme, la production d’écrits et la diffusion du français en tant que langue (ordonnance de Villers Cotterets et de Montpellier (dépôt légal)) jusqu’à la rupture artistique (renouveau de l’architecture entre autre)
  • de la guerre (camp du drap d’Or, Marignan, adoubement par le chevalier Bayard, Pavie, …)

Mon avis :
Une expo superbe dont les salles tournent autour de

  1. la persistance rhétinienne (traversée des siècles d’une image + ou – figée)
  2. un tapis rouge disposé en biais

Le catalogue de l’expo propose par ailleurs un excellent article sur la stratégie comparée des images de

  1. Charles Quint
  2. Henri VIII
  3. François Ier

Mon bémol :
Bien repérer la sortie car seules les sorties de secours sont fléchées !!!

INFORMATIONS PRATIQUES : 
Site François-Mitterrand (Entrée Est)
du mardi au samedi de 10h à 19h
dimanche de 13h à 19h
fermé les jours fériés
tarif plein : 9 € – tarif réduit : 7 €