Jean Des CARS, François-Joseph et Sissi – Le devoir et la rébellion, Editions Perrin, 2017

  Biographie comparée et illustrée

Lire la suite

Publicités

Sam BERNETT, Le parrain et le rabbin, Editions du Cherche Midi, 2017

   Roman historique sur l’histoire de la Shoah

Lire la suite

Ferdinand BRUCKNER, La créature/Les Races, éditions Théâtrales/Maison Antoine Vitez, 2014

Il s’agit du 3ème volume de la collection « théâtre choisi de Ferdinand Bruckner » (nom de plume de Theodor Tagger, écrivain juif franco-autrichien, fondateur en partie du théâtre moderne allemand). Irrationaliste de 1910 à 1914 (inspiré par Wagner, Schopenhauer et Nietzsche), germaniste en 1915 (il fera l’apologie du conflit mondial), il fondera la revue d’inspiration expressionniste Marsyas au cours de la Première Guerre Mondiale. En 1922, il fonde le Renaissance-Theater à Berlin, persuadé que le théâtre peut contribuer à une réflexion sur la culture de masse. Directeur de théâtre, il se brouillera avec Bertolt Brecht. Il fut l’un des dramaturges les plus célèbres de la République de Weimar (à partir de 1926). Son époque est marquée par :

  1. un capitalisme galopant
  2. un parlementarisme peinant à s’affirmer
  3. une révolution communiste réprimée dans le sang
  4. des crises économiques et gouvernementales à répétition
  5. une effervescence artistique d’où émerge un théâtre de type documentaire se confrontant aux questions agitant la société allemande (perte de valeurs liées à la défaite et à l’anarchie capitaliste, cynisme affairiste, opportunisme politique, pessimisme nihiliste des jeunes générations, inadéquations entre lois inexistantes et avancées sociales [émancipation sexuelle, conflits de classe]) qui, dans le cas de Bruckner, va de pair avec une fine connaissance des théories psychanalytiques

Son oeuvre évoluera d’un « germanisme critique » à un « humanisme engagé » (militantisme proche des idées du Front Populaire) lors de l’arrivée au pouvoir d’Hitler (d’ailleurs, il choisit l’émigration dès Février 1933). Les artistes de la « Nouvelle Objectivité », liés à la République de Weimar, seront nombreux à être pointés du doigt comme « artistes dégénérés » par le régime nazi. En 1953, il devient le dramaturge du Schiller Theater à Berlin-Ouest où il symbolisera l’anti fascisme, pendant libéral de Bertolt Brecht à l’Est. Lire la suite