Satsuo YAMAMOTO, La Lanterne Pivoine, 1968

    Film japonais de 89 mn
Epouvante / horreur, genre Kaidan Eiga (histoires japonaises de fantômes se déroulant majoritairement pendant l’ère d’Edo (Japon médiéval))
Titre original : BOTAN DÔRÔ, adaptation d’un texte fondateur du mythe de la femme fantôme au Japon (Kaidan Botan Doro ou Le conte étrange d’une lanterne pivoine de SAN’YUTEI ENCHOU)

Lire la suite

Cali DAVIDE, BOUGAEVA Sonia, Marlène Baleine, éditions Sarbacane, 2012

Marlène est grosse, très grosse même … Si grosse qu’elle provoque un tsunami à chaque fois qu’elle saute dans l’eau de la piscine… Un jour, l’entraîneur la prend à part et lui confie un secret …

Mon avis :
Un magnifique album pour (se) donner confiance : quand tout part de soi, tout vient à soi, voilà la leçon à retenir.
Les illustrations sont magnifiques : une petite fille rondouillarde, perdue dans l’immensité bleue de la piscine, qui se transforme au fur et à mesure qu’elle prend confiance en elle … avec humour !

Rentrée #1

Je rejoins aujourd’hui le challenge proposé par Sophie Hérisson du blog Délivrer des livres : parler de la rentrée le 06 Septembre 2014 !

Voici ma sélection :

L'année de Jules - Rageot Hubert Ben Kemoun, illustrations colonel Moutarde, L’année de Jules, la surprise des surprises , Rageot Editions, 2014 : album sur l’élection des délégués de classe. Cette série déroule mois après mois les apprentissages et la vie quotidienne d’un petit garçon à l’école (en classe et en récréation), chez ses amis et à la maison. En Octobre, Jules n’est pas invité à l’anniversaire de son ami Léo, qui ne comprend pas sa tristesse … En Novembre, c’est le contrôle … En Décembre, Jules rencontre un drôle de père Noël !

Rentrée sur l'ile VanilleAgnès Martin, illustrations de Sophie Mondésir, Rentrée sur l’île Vanille, collection « les P’tits albums du Père Castor », Flammarion Editions, 2007 : Vaïmiti habite  Tahaa, une île en plein Pacifique et c’est son premier jour d’école. L’école permet d’apprendre

  1. pour son père, à peindre avec toutes les couleurs de leur vie
  2. à danser le tamouré et chanter les airs de Polynésie qui sont la gaieté de leur vie , pour sa mère
  3. la rencontre avec les autres, pour son frère Teïki

Mais Vaïmiti refuse d’aller à l’école et s’enfuit jusqu’à ce que Tahitou, sa marraine, lui révèle son secret : un cartable magique …

L'école de Tibi Zidrou, illustrations de Frédéric Rébéna, L’école de Tibi, Nathan, 2013 : Tibi est impatient d’aller à l’école. Pour sa mère, étudier c’est comme planter un manguier, on doit attendre des années avant de manger ses fruits. Tibi sera si fier de raconter à sa maman sa première journée d’école et ce qu’il y a appris …