G.-M. DUMOULIN, Chris-le-Prez [série], collection « Anticipation », French Pulp Editions, 2017

           Romans d’anticipation (1ère édition en 1983) – Trilogie
Différence générationnelle

Lire la suite

Patrick de FRIBERG, Nous étions une frontière, collection « Fiction », French Pulp Editions, 2017

Roman d’espionnage
Récit politique – uchronie futuriste

Lire la suite

Brian WOOD, dessins Dean ORMSTON, Danijel ZEZELJ, Davide GIANFELICE, Marian CHURCHLAND, Ryan KELLY, couleurs Dave McCAIG, illustration de couvertures Massimo CARNEVALE, Northlanders [série], Editions URBAN COMICS sous licence Vertigo/DC COMICS, 2014

northlanders-tome-1-34115-270x409     northlanders-tome-2-270x408     cv1fr_cv_northlanders_03_fr-le-livre-europeen     BD – Trilogie psychologique sur les vikings et la façon dont les peuples pillés pouvaient les percevoir

Lire la suite

Jonas JONASSON, L’assassin qui rêvait d’une place au paradis, Editions Presses de la Cité, 2016

Roman à l’humour décalé et ironique – Road Trip à la douteuse moralité
L’auteur, ancien journaliste/consultant pour Médias, est l’auteur des best sellers Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire et L’Analphabète qui savait compter

Lire la suite

Kerry HUDSON, Tony Hogan m’a payé un ice-cream soda avant de me piquer maman, édition Philippe REY, 2013

C’est le premier roman de l’auteure.
On suit la vie de Janie de sa naissance à son départ de la maison à 16 ans, après un avortement choisi et tu, vie chaotique racontée par Janie en personne, sans pathos, avec beaucoup d’humour et d’amour pour ces femmes Ryan au mauvais caractère, à la bouche pleine de gros mots et au grand coeur meurtri.
On la suit d’Aberdeen au bord de la mer, en passant par Londres, de Bed ans Breakfast en HLM miteux où les hommes se ressemblent tant dans le caractère (drogué, dealer, violence domestique, alcoolo) que dans leur fonction (épouvantail à emmerdes).
Mon avis :
Un excellent moment … Et quelques leçons de vie :
« Les coups font encore plus mal si quelqu’un regarde.(…)Les bleus sont plus gros.(…)[Aussi] à chaque fois qu'(elle) courait dans sa chambre, (elle) aidait maman à avoir moins mal et à réduire ses bleus, comme ça elle n’avait pas besoin de fond de teint. »